Un produit naturel et biodégradable

Filtres actifs

Formulée sans phosphate, sans colorant, sans tensio-actif anionique, EDTA, BHT, et parabène, elle est naturelle et douce pour le linge et la peau

La gamme

Présentée dans un grand flacon ambré, c’est la lessive naturelle et artisanale par excellence.

Sa formule simple est naturellement lavante : elle contient du savon liquide à hauteur de 12% - composant inexistant dans les lessives classiques - et est formulée sans les additifs utilisés dans la très grande majorité des détergents du marché. Sa formule étant douce aussi pour le linge, il est tout à fait inutile d’y ajouter un adoucissant.

Elle respecte tous les types de textiles, même les plus délicats (laine, soie…), pour un lavage main ou machine. Elle est efficace sur la couleur, le noir ou le blanc et à toutes températures - de 20° à 95°C. Elle permet 22 lavages - pour un linge moyennement sale et une eau peu dure.

Sa présentation en flacon plastique souple ambré et sérigraphié en font un beau produit que l'on n'a pas besoin de cacher dans la buanderie. Une belle idée pour un cadeau utile et original ! Légèrement opaque, le flacon conserve toute la qualité olfactive du concentré de parfum.

Notre formule

Notre "lessive toute douce" est une lessive pur savon de Marseille fabriquée à l’ancienne par le maître-savonnier de PARFUMS DE LA BASTIDE près de Manosque, à base d’huile d’olive et de coprah. Selon un procédé identique au savon liquide, elle est fabriquée avec 12% d’huiles végétales saponifiées.

Formulée sans phosphate, sans colorant, sans tensio-actif anionique, EDTA, BHT et parabène, elle est naturelle et douce pour la peau. Elle est parfumée avec un concentré parfum majoritairement composé d’essences naturelles.

Fabriquée en Provence dans le respect de l’environnement, que ce soit dans son procédé de fabrication ou dans les rejets dans la nature, sa formule est douce pour l’environnement et elle est biodégradable à plus de 95%.

Utiliser ce produit, en respectant les consignes d’utilisation, c’est agir pour réduire la pollution de l’eau, la production de déchets et la consommation d’énergie.

Une formule simple et naturellement lavante

L'inspiration des lavandières

En Provence, l’eau est un trésor qui fait la renommée de villes et de villages et la richesse des familles qui sont propriétaires d’une source. Chaque goutte d’eau vaut de l’or, disent les proverbes et les romans de Pagnol. C’est aussi un bien commun distribué par les fontaines et puits publics. Le lavoir, situé en plein cœur des villages de Provence, était un lieu privilégié de rencontre et de communication. Les « bugadières » ou lavandières s’y retrouvaient pour laver le linge des grands maîtres de maison et des notables. Elles s’y racontaient les derniers potins de la région. Témoin de l’histoire provençale et de l’animation des villages, le lavoir reste aujourd’hui un oasis de fraîcheur et d’ombre en été.

On a utilisé très tôt la lavande comme produit parfumant pour le linge. Les Romains l’ajoutaient déjà dans leur lessive, ce pourquoi - très probablement - le mot lavandière est né. Les lavandières, après avoir savonné, tordu, battu, rincé et séché le linge, le parfumaient de lavande. Et nous avons tous en mémoire le souvenir de nos grand-mères ou arrières grand-mères plaçant de petits sachets de lavande dans les armoires, pour éloigner les mites et parfumer leur garde-robe. Depuis lors, gardant le fil de la tradition - malgré l’essor des blanchisseries et l’équipement des foyers en machines à laver – la lavande reste toujours associée à la fraîcheur d’un linge propre.

Pour un linge qui sent le propre, naturellement